Rechercher
  • Richard

Soignez vos formats publicitaires, vous êtes zappés !


Nous tenions à partager avec vous une étude intéressante sur le développement des Adblocks. C'est la première étude dédiée à ces outils sur le marché Français, cela vaut le coup d'y jeter un coup d’œil.

Source : IAB et à Ipsos France - Mars 2016

30% des internautes sont équipés d'un bloqueur de publicité, et ce n'est qu'un début.

85% des utilisateurs s'équipent d'un Adblock parce que la publicité perturbe leur navigation.

Plus les éditeurs de sites mettent d'espaces publicitaires sur une même page et plus les internautes saturent vite. D'autant plus que certains annonceurs et régies ne se privent pas dans l'utilisation répétée et non limitée de formats intrusifs.

Mise en situation

Prenons l'exemple d'un internaute friand d'actualités de sa région.

Une fois par jour, il consulte son journal préféré en ligne, avec une moyenne de 2 articles lus. En une semaine, il aura surfé sur une quinzaine de pages du même site.

En moyenne, il aura été exposé à 30 messages publicitaires sur ce même site.

Imaginez que, sur cette même semaine, l'annonceur A fasse campagne avec un habillage de page, l'annonceur B utilise un footer extensible vidéo, et l'annonceur C diffuse une large bannière extensible au passage de la souris.

Le résultat est logique :

  • Diminution de l'impact pour chacun des 3 annonceurs qui auront payé un CPM élevé.

  • L'internaute perd en confort de lecture. Il sature et se fait une mauvaise image de ces annonceurs, surtout s'il voit de nombreuses fois le même message.

  • L'utilisateur fini par installer un Adblock.

  • L'annonceur perd un prospect potentiel et le site perd en revenus publicitaires.

  • L'internaute conseillera à son entourage l'utilisation d'un adblock...

Moralité

  • Choisissez avec soin les sites sur lesquels utiliser un format Rich Media. Ceux qui en diffusent trop régulièrement sont à écarter, pour vous éviter de payer cher des affichages à l'impact réduit.

  • Utilisez ce type de format occasionnellement afin de garder le côté événementiel et exceptionnel de votre message.

  • Assurez-vous que votre prestataire limite la répétition du message à chaque visiteur unique.

  • Évitez de diffuser ces formats auprès des utilisateurs de mobiles ou de tablettes.

Pour retrouver l'étude complète, c'est ici.

Infographie 1

Infographie 2


9 vues
Coclicomedia.png

Coclico Media est une agence digitale spécialisée dans la diffusion de campagnes en Martinique, Guadeloupe et Guyane.

Nous sommes certifiés Google Partner.

Coclico Media

23 bis lot. Ixoras - 97228 Sainte-Luce
T: 0596 69 45 91 - M: 0696 97 77 66

© 2019 par Coclico Media agence digitale en Martinique Guadeloupe et Guyane.